font-minfont-max printer

Mieux comprendre la maladie

La maladie d'Alzheimer est une affection neurodégénérative qui entraîne une détérioration progressive et définitive des cellules nerveuses provoquant la forme la plus commune des démences. Cette maladie est fréquente chez les personnes âgées mais elle touche également les personnes jeunes. La maladie d’Alzheimer n’est pas une conséquence du processus normal du vieillissement. Elle est due à une accumulation de protéines anormales dans le cerveau. On ne connait pas exactement toutes les causes de cette maladie. Actuellement, certains symptômes peuvent être soignés mais il n’existe pas encore de traitement curatif.
LA MALADIE D'ALZHEIMER EN CHIFFRE
La prévalence (=nombre de personnes malades à un moment donné dans une population donnée) de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées augmente fortement avec l’âge. Selon l’étude PAQUID, en France elle est estimée à 17,8 % au-delà de 75 ans (1).

Le nombre de personnes de plus de 65 ans atteintes de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées a été évalué à 850 000 et ce nombre continue d’augmenter du fait de l’allongement de la vie de la population (rapport OPEPS, 2005).

L’incidence de la maladie (=nombre de nouvelles personnes malades observées pendant une période donnée par rapport à la population globale) passe de 2 personnes atteintes pour 1 000 personnes/année entre 65 et 69 ans, à 70 pour 1 000 personnes/année après 90 ans (2). Le nombre de nouveaux cas est estimé à plus de 225 000 personnes chaque année.

A partir des données de la prévalence, il a été décrit que les femmes étaient plus fréquemment touchées par la maladie d’Alzheimer que les hommes. Ce résultat peut s’expliquer par le fait que les femmes vivent plus longtemps, donc la durée de la maladie est plus longue. Des études ont montré que cette observation est à moduler selon l’âge : l’incidence de la maladie d’Alzheimer n’est plus élevée chez les femmes qu’après 80 ans (3).

La maladie d’Alzheimer représente plus de 70 % de l’ensemble des démences de la personne âgée. Selon l’étude PAQUID en France, seule 1 démence sur 2 est diagnostiquée, tous stades confondus. Aux stades légers de la démence, seul 1 cas sur 3 est connu par le patient ou son médecin.

D’ici 2050, le nombre de personnes touchées par une démence devrait atteindre plus de 1 800 000 cas, représentant 9,6% des plus de 65 ans et 6,2% de la population active.

La France n'est pas le seul pays à être touché par cette maladie. Dans le monde, on estime à 24,3 millions de cas de démence, et près de 4,6 millions de nouveaux cas chaque année (4). Ce nombre de cas va doubler tous les 20 ans, atteignant plus de 80 millions de cas en 2040. 


Références:

(1) Ramaroson H, Helmer C, Barberger-Gateau P, Letenneur L, Dartigues JF. [Prevalence of dementia and Alzheimer's disease among subjects aged 75 years or over: updated results of the PAQUID cohort]. Rev Neurol (Paris) 2003;159(4):405-11.

(2)
Fratiglioni L, Launer LJ, Andersen K, Breteler MM, Copeland JR, Dartigues JF, et al. Incidence of dementia and major subtypes in Europe: A collaborative study of population-based cohorts. Neurology 2000;54(11):S10-S15.

(3)
Letenneur L, Gilleron V, Commenges D, Helmer C, Orgogozo JM, Dartigues JF. Are sex and educational level independent predictors of dementia and Alzheimer's disease? Incidence data from the PAQUID project. J Neurol Neurosurg Psychiatry 1999;66(2):177-83.

(4)
Ferri CP, Prince M, Brayne C, Brodaty H, Fratiglioni L, Ganguli M, Hall K, Hasegawa K, Hendrie H, Huang Y, Jorm A, Mathers C, Menezes PR, Rimmer E, Scazufca M; Alzheimer's Disease International. Global prevalence of dementia: a Delphi consensus study. Lancet. 2005 Dec 17;366(9503):2112-7.

LECMA © 2012|CRÉDITS|MENTIONS LÉGALES|PLAN DU SITE